Une lecture des Fractions est une véritable croisière autour du monde. Dans ce cinquième tome, Jean Marcel entraîne à nouveau son lecteur sur une mer de culture, d’amour des arts et de la littérature, de musique, de politique et d’histoire. Inlassable curieux, il fait goûter à son univers vaste qui touche tant au cinéma iranien qu’à Shakespeare, à la méditation bouddhiste qu’à l’Histoire du Siam, à son amour de Racine qu’à des anecdotes fascinantes tirées de ses observations ou de sa vie personnelle. Souvent riches, parfois comiques, mais toujours passionnantes, cesFractions sont de petits trésors qu’il fait bon découvrir et déguster.

Jean Marcel

Fractions 5

essai | septembre 2012

140 pages | hors collection

 

21,95 $

 

Livre

ISBN 978-2-922930-57-3

 

Livrel | PDF

ISBN 978-2-922930-60-8

 

Livrel | ePub

ISBN 978-2-922930-61-0

 

Jean Marcel est médiéviste, essayiste et romancier. Après une prolifique carrière universitaire au Québec comme enseignant et chercheur, il a fait de la Thaïlande son pays d’adoption, où il continue aujourd’hui sa réflexion et son œuvre.  [+]...

FRACTIONS 5

On en parle

Professeur retraité de l’Université Laval, spécialiste de littérature médiévale, essayiste patenté (Jacques Ferron malgré lui et Le joual de Troie, parus au début des années 1970), fervent lecteur de San Antonio et romancier qui se fait rare depuis le dernier tome du Triptyque des temps perdus en 1993, Jean Marcel semble avoir trouvé son genre : les fractions. Depuis Bangkok où il habite depuis plusieurs années, Jean Marcel continue de nous envoyer, à sa manière, les signaux discontinus de sa pensée sous la forme de fragments puisés dans ses carnets de notes. Sans être particulièrement ciselées quant à la forme, loin des Inscriptions fulgurantes ou abyssales de Louis Scutenaire, ses Fractions 5 nous présentent, en vrac, des éloges du cinéma iranien et du style de Paul Morand, quelques commentaires un peu chagrins sur le progrès technologique, une fenêtre ouverte sur la Thaïlande, le compte rendu d’un séjour de Marguerite Yourcenar à Bangkok en 1983. Aussi : quelques pages inspirées par une retraite dans un centre de méditation bouddhiste thaïlandais, ainsi qu’un long éloge des maîtres de sa vie, de la « petite école » jusqu’à certains de ses meilleurs étudiants. Sans oublier une lettre adressée à la veuve de Pierre Vadeboncoeur, hommage sensible et intelligent à l’ami et à l’auteur des Deux royaumes - « lequel n’a d’équivalent, écrit Marcel, dans aucun temps et aucune littérature (si ce n’est peut-être les Essais de Montaigne, qui se réfugie dans un moment semblable dans la tour de son château) ». La retraite, pour Jean Marcel, est d’abord une position de pensée et d’observation.

 

CHRISTIAN DESMEULES, LE DEVOIR

Du même auteur

Achetez ce livre directement de l'éditeur.

Achats

© 2001-2020 - Les éditions De Courberon - Tous droits réservés.